Comment fonctionne Sensiplan® ?

Pour tomber enceinte, il faut que l’ovule et un spermatozoïde se réunissent. Comme l’ovule ne se libère qu’une fois par cycle en restant fécondable pendant moins d’un jour, les spermatozoïdes peuvent, grâce à la glaire, survivre plusieurs jours dans le corps de la femme jusqu’au moment de l’ovulation et ainsi augmenter les chances de fécondation.

Lors de l’ovulation, la température mesurée au matin (appelée «température basale»), la glaire cervicale et le col de l’utérus se modifient de manière interprétable.

Ces signes du corps seront observés de façon journalière et seront notés dans un «graphique» avant d’être interprétés selon des règles simples et précises. Une femme sera ainsi en moyen de déterminer sa phase fertile et ainsi être capable ou bien de tomber enceinte, ou bien d’éviter une grossesse.

Premier signe: la température.

courbe-temperatureEn suivant le cours de la température du corps sur un cycle, on remarque de manière évidente deux niveaux de température. Avant l’ovulation, la température est plus basse. Autour de l’ovulation, la température augmente de manière significative et reste à un niveau haut. L’observation de ce changement en double contrôle avec la glaire ou le col rend possible de déterminer de manière fiable le début de la période infertile après l’ovulation.

 

 

 

Deuxième signe: les glaires cervicales

zervix-1-gif_mediumDes glandes situées dans le col de l’utérus (cervix) produisent au cours du cycle de la glaire cervicale de qualité et d’intensité variable.

En général, une femme remarque ces glaires quelques jours après les règles. Plus tard dans le cycle, ces glaires deviendront tour à tour «épaisse-élastique»,«collante-crémeuse» et souvent de couleur blanchâtre. Plus l’ovulation se rapproche, plus elles deviendront importantes, fluides et claires – presque comme du blanc d’œuf. Elles présenteront alors toutes les propriétés qui permettront aux spermatozoïdes de survivre quelques jours avant de féconder l’ovule. Après l’ovulation, la glaire cervicale s’épaissit, forme des bouchons dans le col de l’utérus et redevient impénétrable aux spermatozoïdes.

Chaque femme peut observer ce processus. Lorsque de la glaire s’écoule de l’entrée du vagin lors de la période fertile, une sensation d’humidité se fait sentir. En s’essuyant, la femme peut voir la texture des glaires – épaisse ou filante – et quelle couleur elle a – jaunâtre, blanchâtre ou transparente.

Troisième signe: le col de l’utérus

Un autre signe du corps permet à une femme de détecter les changements de sa fertilité: celui de la partie inférieure du col de l’utérus. Une boule ou une forme conique saille légèrement à l’intérieur du vagin. Au cours du cycle, une femme peut régulièrement le tâter et dire de manière sûre si sa position, sa consistance et son ouverture ont changé. Cette auto-observation peut être dans certaines situations d’une aide précieuse – comme lors de la pré-ménopause ou après la naissance d’un enfant.

Sensiplan: une méthode sympto-thermique

La combinaison de l’observation de la température du corps et d’un symptôme (glaire cervicale ou col de l’utérus) est appelée méthode sympto-thermique. Pour que le Sensiplan soit sûr, il faut que les températures et le profil de glaire ou du col soient interprétés selon des règles strictes. Ces règles, faciles à apprendre, sont expliquées en détails dans un livre et permettent de délimiter la période fertile.

Graphique

Toutes les observations doivent être notées dans un graphique (que vous pouvez télécharger ici)

graph_coul_norm-book